- a l a r b a t t e -

- a l a r b a t t e -

TEST SCARPA ALIEN RS 2019

S C A R P A  RS  ALIEN

 

 

 

L’image contient peut-être : chaussures et bottes

 

 

 

 

Petite présentation:

Cette Allien RS ressemble a une chaussure de course, pourrait faire des courses (ils sont nombreux a l'utiliser d'ailleurs !), pèse comme une chaussure de course, est simple comme une chaussure de course mais... peut très bien remplir un tas de services; Elle se situe entre la chaussure de compétition et la chaussure de haut de gamme, je lui donnerai l’appellation de chaussure "Performance" avec laquelle vous n'aurez pas peur de faire du dénivelé, des descentes bien raides, des approches ennuyeuses, des équilibres instables sur les arêtes rocheuses pour terminer vos courses les plus techniques, mais aussi de vous faire plaisir lors d'une sortie entres pots, bref, la chaussure tout-terrain par excellence.

 

 

 

Caracteristiques:

- Matériaux: Carbon Grilamid "LFT" (collier et coque)  - Languette synthétique - cordelette Dynema

- Chausson: Intuition "cross fit Tour"

- Débattement: 47° vers l'arrière /25° vers l'avant, soit 72° !

- Inclinaison: 5°/9°/11°/13°

- Poids: 930 grs la chaussure (28)

- Tailles:du 24 au 30 en pointure "pleine" (pas de demi-taille)

- Semelle: Vibram UFO RS

- Prix: 700 €

 

 

 

L’image contient peut-être : chaussures

Le chausson, confortable et léger reste assez chaud en temps normal, reste a voir son usure dans le temps....

 

 

Mon avis

Cette chaussure issu de la compétition est un petit bijou de technologies et de savoir faire de la marque qui a voulu donner a "monsieur tout le monde" la possibilité de skier avec une chaussure vraiment light mais pas uniquement destinée aux chronos, et c'est vraiment chouette de leur part !

Lorsque vous la regardez pour la première fois, elle peut faire "peur", impressionner autant par sa gueule que par son apparente (seulement) complexité a mettre en œuvre pour la chausser;

En réalité, il n'en n'est rien, c'est tout simplement la chaussure la plus simple que je n'ai encore jamais eu; Une fois que vous avez ouvert le collier arrière, vous glissez le pied dans la coque, vous fermez le velcro central, ajustez les deux cordelettes sur les ergots et c'est fini, vous vous sentez happer par la chausson (attention, c'est pas pour les pieds trop larges / largeur au niveau des métatarses= 99 mm) et vous y sentirez bien aussitôt.

Pour tout vous dire, je n'ai même pas eu besoin de faire un thermoformage du chausson !

 

 

Aucune description de photo disponible.

 

Pas besoin de scratch, simple, double, un simple petit vélcro sur le devant du chausson qui permet de tenir les bords dans l'axe avec a la clef, la bonne surprise de ne rien voir bouger, d'autant qu'en l'absence de languette, vous n'aurez plus a aller la chercher a droite ou a gauche toutes les 1/2 heures !

Vous refermez le "couvercle" et hop, le tour est joué; La petite cordelette qui vous faisait peur au début va vous faire grand plaisir dès que vous débutez votre randonnée, en effet, la répartition que permet les 4 points au niveau du tibia apporte un confort assez bluffant, jamais aucune gêne et une souplesse et un déroulé de pied juste inconnu a ce jour (en tous cas pour moi  !).

Pour le réglage de la cordelette, vous le faites une fois en prenant le temps (ça vous prendra 5 minutes) et ensuite plus besoin de toucher a rien sauf situation exceptionnelle (couloir, descente a fond, etc....), la encore, simplicité étonnante et appréciable car en plus, vous gagnez un temps fou a ne pas faire les réglages habituels.

 

Aucune description de photo disponible.

 

Le système de serrage BOA désormais mis en place sur la majorité des chaussures de la marque est efficace, encore plus que sur mes F1, il suffit de tourner la petite molette - Scarpa dit que 1 clic = 1 mm de serrage, je n'ai pas mesuré ! -

La encore, la petite crainte que j'avais de serrer ce BOA directement sur le dessus de mon pied (puisqu'en apparence, il n'existe que la petite guêtre pour protéger) n'a pas lieu d'être, même serrer a fond, je n'ai rien senti, encore une fois, tout est bien pensé, la répartition se fait vraiment sur l'ensemble de la coque et la seule petite chose a laquelle il faut sans doute faire attention, même si je n'ai pas encore entendu parler de problème a ce niveau la, c'est lorsque l'on desserre le système, de ne pas tirer comme un "bœuf" dessus, surtout lorsque l'on a des gants et que l'on se retrouve au sommet, pressé, dans la tempête...

 

Pour ce qui est du confort, il est juste "royal" malgré la faible épaisseur du chausson, la petite guêtre qui se retrouve (ou plutôt qui est issue de...) sur les chaussures d'alpinisme type phantom de la marque, semble bien protéger de la neige dans des conditions normales , même si je pense que les longues sorties en neige mouillée au printemps auront raison de son étanchéité au bout de quelques heures; Par contre, en neige froide et hivernale, aucun soucis.

Les crampons passent bien en semi-auto et la finesse de la semelle permet d’appréhender d'éventuels passages en rocher sans trop de soucis et avec précision.

 

Descente:

Vous allez croire que je radote...mais comment dire, je ne vous dis que la vérité et donc, la encore simplicité et rapidité sont au rendez-vous, il suffit de bloquer le levier (qui je rappelle se règle avec 4 inclinaisons possibles) qui s'enclenche alors sans soucis et vous avez une chaussure a la fois réactive avec laquelle vous comprenez rapidement que votre pied transmet instantanément les informations que vous envoyez aux skis, quelles que soit les conditions de neige et le degré de pente, le tout sans AUCUNE bouclerie, c'est juste "magique" !

L'inclinaison vous "oblige" a skier en avant, la tenue du collier carbone impressionne par sa rigidité sans que cela ne devienne jamais un inconvénient.

 

 

L’image contient peut-être : chaussures et texte

 

 

Résumé: Je ne sais pas quoi rajouter, les seules limites que je mettrai sont quant a la durée dans le temps (a voir donc au cours des prochaines saisons) mais il est certain que lorsque l'on achète une chaussure de ce type, hyper light, on sait que les matériaux sont automatiquement plus fragiles, c'est un choix a faire suivant son utilisation et sachant ce que l'on va faire avec;

Cette chaussure a vraiment beaucoup a apporter a nombres de skieurs, certes il faut y mettre le prix, y faire un minimum attention dans son utilisation pour ne pas brusquer les différents éléments, mais alors, vous avez vraiment une super chaussure aux pieds  !

Le seul bémol (en dehors de son prix) que je pourrai trouver, c'est lorsqu'on enlève le chausson pour le faire sécher, ce qui est fréquent lorsque l'on achète une chaussure de ce type.... il faudra surveiller le système du Boa lorsque vous renfilerez le chausson dans la coque pour ne pas l'endommager.

A noter que Scarpa propose en option un chausson de rechange qui coute la modique somme de 180 €...

 

 

 

NOTE: 18,5 / 20

 

 

 

 



19/05/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres