alarbatte

alarbatte

Test SCARPA F1 (modèle 2016)

SCARPA F1 (version 2016)

 

 

SCARPA F1 le retour ... 

 


Et oui, après quelques déboires l'an passé avec le système automatique montée/descente, le fabricant Italien qui n'en n'est pas à son coup d'essai en matière de sérieux et de qualité de fabrication n'a pas voulu rester sur une mauvaise image de marque qui ne lui colle pas à la peau;


Voilà donc la nouvelle mouture de la chaussure en version "manuelle" (l'an dernier la version que j'avais essayer en début de saison était une automatique).
Premier changement la couleur, pas trés flatteuse, pour certains mais qui à au moins l'avantage d'être discrète - Puis vient le deuxième GROS changement , à savoir le moment de mettre la chaussure, de l'enfiler et là, si la perfection n'est pas encore atteinte (même si certains - rares il faut dire - n'ont et n'avaient déjà aucun soucis pour entrer dans leur chausson...), il est évident qu'un gros effort à été fait et en mettant un peu de bonne volonté, le pied passe assez facilement.

 

Vous voilà donc installer à l'intérieur d'un chausson à la fois épais et léger qui donne une impréssion de grand confort, même sans effectuer le thermoformage (ce que j'ai regretté et vais tenter de faire en fin de saison) afin de voir ce que cela pouvait donner "sans"...

 

 


Les deux velcros permettent d'optimiser le serrage mais bon, perso, je trouve que cela fait perdre du temps dans les manips (surtout lorsqu'il fait froid ou qu'il y a du vent) net donc, je n'utilise que le "principal" qui permet de fermer la chaussure et qui s'avère amplement suffisant, y compris en couloir raide ou à vitesse élevé .

Le chausson est assez chaud pour la plupart des situations et je n'ai quasiment jamais ressenti le froid, la transpiration s'avère "maîtrisée" au mieux et là encore c'est une bonne surprise, surtout lors des sorties de fin d'hiver lorsqu'on finissait souvent dans un bain de vapeur ....

Un petit détail qui m'a énervé, les lacets fournis avec sont beaucoup, mais alors beaucoup trop long , vous me direz, c'est mieux çà que le contraire, mais quand même, ce serait bien de diminuer longueur et , pourquoi pas de faire un ou deux passants supplémentaires sur le chausson pour encore plus de précision lorsque l'on monte et que l'on ne sert pas forcément le scratch à fond !

 

 

Le système BOA (difficile de s'en passer après y avoir gouter !) semble encore plus efficace qu'avant d'autant que le câble ne "traîne" plus que d'un seul côté de la chaussure.
Reste à faire les premiers pas et là, rien à dire, on ressent tout de suite le confort Scarpa commun à la marque, le pieds ne bouge pas, le talon non plus, le débattement est juste énorme, bref, le bon compromis semble avoir été trouvé !

 

 

Pour descendre, rien de plus simple, le petit levier s'active facilement, la position est rapide à trouver, vous êtes prêts sans régler quoi que ce soit !
La précision est évidente des les premiers virages, la flexion avant /arrière se fait sans soucis, la tenu de pieds est parfaite, y compris avec des 90 mm au patin.

 

Poids: 1.230 grs en 27
Note: 8 / 10

 

PS: à noter que ces chaussures peuvent s'utiliser avec la plupart des crampons, mais pour une sécurité maximum et un rendement optimum, elles demandent l'utilisation de crampons spécifiques en raison du petit levier arrière qui s'avère parfois génant - SCARPA recommande fortement les modèles "Grivel SkiTour" ou "Grivel SkiRace".

 

 

 

                                                                                                                                   Testeur : Le Niak



25/02/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres