alarbatte

alarbatte

ISLANDE - Les Fjords du nord à skis - 2004

Embarquement immédiat ?

Durant cet hiver 2004, la neige se faisant de plus en plus rare, nous décidons (il nous en faut pas beaucoup plus...)  de partir dans le Nord de l'Europe, notre projet de traversee au Groenland tombant à l'eau pour diverses raisons, nous nous rabattons sur l'Islande, petit pays que j'ai maintes fois parcouru en été et au printemps et que je me fais un plaisir de découvrir en hiver avec mes amis ...

Comme d'habitude, Jeanmi subit le "décallage"

mais fort heureusement Rejkjavik a un tout autre visage, donc si vous avez faim, rendez vous au Perlan un restaurant local ou vous mangerez tres bien pour 70/90 €  pour deux personnes...

des maisons traditionelles dans laugavegur...

d'étranges créatures....

et oui, c'est bien un magasin

la capitale vu d'en haut !

mais aussi des restaurants de spécialités locales  !

Òá ne se refuse pas, non ?

et au dessert, l'extraordinaire église "Hallgrimskirkja" construite entre 1945 et... 1986 et dont l'impréssionante flêche mesure 75 m de hauteur et posséde pas moins de 5.200 orgues dont il faut essayer d'entendre au moins une fois l'exceptionelle sonoritée !

il nous faut trouver notre guesthouse pour la nuit, ce sera ici, et ce sera comme d'habitude, trés bien et pas aussi cher que vous pouvez imaginer

Mal au dos moi ? jamais !

***

Aprés un court passage dans la capitale, nous mettons le cap sur Akureyri, seul petit probléme, la compagnie ne nous a pas livrer nos skis à temps, ils sont partis de l'autre coté de la planéte, en Amerique du Sud... çà commence mal  mais nous  poursuivons malgré tout notre route car la compagnie Islandaise nous assure qu'elle va nous arranger tout çà et que d'ici 48h00 au plus tard nous aurons notre matériel à l'adresse que nous leur indiquons ... ce qui sera chose faite !

on visite le port avant de partir vers le fond du fjord

notre destination finale ?  Olafsjordur un fjord situé au nord de l'île et que l'on atteint par une route en bon état mais parfois dangeureuse en raison de l'épaisseur de glace qu'il peut y avoir sur le bitume, le rendant ainsi impraticcable  (et encore, désormais il y a des tunnels mais quelques années en arrière, quelques voitures ont terminées leur course au fond du fjord.... ) le décor est encore plus grandiose qu'en été !

La neige ne semble pas abondante mais ce n'est qu'un "leure"

Notre petit chalet sera le second et nous serons seuls en ces lieux durant toute la semaine, où ? c'est ici

enfin presque, un local qui semble s'ennuyer sur son "pouf"...

à peine arrivé, je me mets a travailler sur les cartes

La météo n'est pas non plus avec nous et le moral en prends un coup.. heureusement notre jacuzzi perso nous remonte le moral avant d'aller plonger une tête dans le lac gelé !

De plus , le patron, adorable connait bien sa région et pourra vous donner quelques renseignements même si pour lui, le ski de rando.reste un mystére...tout au moins jusqu'à notre passage - son  petit hotel "Brimnes" est donc tenu par la famille Kveoju  qui vous réservera également une cuisine à la hauteur des lieux si vous prenez le soin de les prévenir un peu à l'avance !!!

L'après-midi, nous partons à la rencontre des Islandais mais nous ne trouvons personne dans les rues, il fait trop mauvais et seuls des étrangers sont assez fous pour pointer le bout de leur nez...

nos yeux se portent vers les dizaines de couloirs qui nous entourent, des objectifs à revendre, à l'orée du village, incroyable !

Le petit port tranquille de Olafsjordur s'endort tout au long de l'hiver, seuls quelques petits bateaux de pêcheurs locaux osent s'aventurer dans les environs (en particulier pour surveiller leurs viviers.)

j'ai du mal à rentrer tellement la lumière est belle !

Beau temps à l'horizon, il faut en profiter, on sait parfaitement que  çá ne durera pas... le problème alors , c'est de choisir la pente, elles sont toutes aussi attirante et comme il n'y a pas vraiment de sommet "principal"... des pentes pour la plupart vierges car personne ici ne pratique le ski de randonnée, tout au plus quelques télémarkeurs locaux qui font 200/300m, quelques virages et rentrent à la maison !!

Alors que nous partons au petit matin avec le 4x4 "gracieusement" préter par nos hôtes, il fait encore beau ....

Enfin, "beau" c'est le mot que l'on emploie par ici ...

Mais rapidement la neige nous oblige à mettre les skis sur le sac !

plus haut, on chaussera pour remonter un couloir raide... chûte interdite !

Quant on arrive aux abords des crêtes sommitales, on remet les crampons, les passages  gelés alternent en raison des vents givrants en provenance de la mer !

autes lieux, autres paysages !

rêve ou réalité ? les deux !

Thierry entoure Robert au mieux pendant que l'on essaye de trouver le cheminement le moins compliqué pour lui , mais sur cette arête exposée, c'est âs simple...

Une avant dernière crête ...

Robert qui n'en fini pas de nous étonner, déjà que nous, avec nos 2 bras, on a du mal ...C'est assez rare mais mes compagnons de "voyage" n'iront pas plus loin, je pars seul vers le sommet dans un vent glacial et givrant !

La longue arête de "l'Arfinsjall "que je fini un peu à "l'Arbatte"...

d'autant que la vue depuis le sommet....

est imprenable, aussi bien coté montagne que côté mer !

Le "Niak" n'a pas encore le bras assez long pour se prendre seul !

Retour "aquatique" sur une plage de sable noir ...

Le village n'est plus loin , je vais essayer de rentrer avec quelques coquillages...

plus loin, il faut maintenant se frayer un chemin au milieu des morues séchées !

je me verrai bien finir mes jours par ici moi ...

Ce matin Robby semble en forme, il a prit ses repaires.. 

Le voilà au sommet du Kaldbakur

Le "team Denali" réunit au sommet et au soleil !!!

 

Le lendemain, c'est le mauvais temps en bas dans le fond du Fjord, et pourtant, aprés près de 5h00 de naviguation à la boussole (tres moyenne en Islande...), nous sortons au dessus d'une mer de nuage et découvrons le soleil, le rêve absolu, je veux rester ici   !

Suspendus au dessus de cet océan de coton, la décision de redescendre est délicate... mais impérative ! 

Je me sens sur un nuage(et c'est le cas de le dire !)

Poulpi va peut-être bien finir en cairn vivant au sommet s'il continue comme çá !!

Le Poulpe est dégouté, la descente a été trop courte, 

Quant à moi, je sais que d'ici peu, il va falloir rentrer, oulalala

Un dernier "salut" aux chevaux Islandais...

Nous sommes presque prêts à finir dans une benne à ordure , heureusement c'est la neige et le mauvais temps qui va nous faire passer quelques peu nos regrets de devoir partir de ces lieux magiques

Oui, la "déprime" nous guette avec le retour annoncé, manger une pizza en Islande, çà craint vraiment, même Jeanmi ne comprends pas !

Quand on vous dit que nous serions prêts à tout pour rester au pays des Elfes...

- Geysir que vous aurez certainement l'occasion de voir si vous restez quelques instants  - il faut pour cela attendre que l'eau souterraine en contact avec le magma  et des gaz trés chauds, se réchauffe jusqu'à l'ébullition tout en produisant de la vapeur qui s'échappe alors que dans le "conduit" , la masse de l'eau supérieure, en contact avec l'air, plus froid, exerce une préssion ... l'eau se transorme en vapeur et augmente 1.500 fois de volume qui rappelle le principe du bouchon de champagne !

- les superbes chûtes de "Gulfoss" (chûte d'or) hautes de 35 m  -

 

Derrière moi, la fameuse fracture de "Thingvellir" qui se trouve dans un parc qui résume à lui seul toute l'histoire géologique et humaine de l'Islande !

Le site est superbe et l'atmosphère trés agréable

Ben oui, il faut finir un jour ... j'ai un peu les boules !

Le "Niak" semble avoir retrouver ses origines "Viking"...

 

******

Mais l'Islande, c'est aussi....

 Le royaume du 4x4...

çá peu même "envoyer du gros" !

et parfois, la trace n'est pas simple...

Alors, on envoie un éclaireur... de préférence pas son meilleur pot !

Plus au sud, il y a aussi les réservoirs ou l'on récupére les eaux chaude naturelles...

Les "green house" !

les macareux....

les nostalgiques ....

de la cascade en Islande ? oui c'est possible !

mais il y a évidement plus tranquille et tout aussi agréable pour les moins sportifs d'entres vous ...

D'aprés vous: sang de baleine ou jus de tomate ? dans tous les cas, meffiez vous des Islandais et Islandaises, qui ont de quoi vous faire regretter de leur avoir lancer un défi !

Bref, l'Islande c'est tout çá ......

et bien d'autres choses encore, mais je vous laisse le soin de découvrir par vous même !

 

* * * *

Si vous voulez venir vous "frottez" aux rigueurs hivernales, voici quelques topos de nos courses à skis mais avnat toute chose, n'oubliez pas d'acheter les cartes "Upptradur Islands" n°61 et 62  au 1/1000.000 du "Geodesik Institut", trés précises, en arrivant sur place car la météo capricieus demande un certain sens de l'orientation, même si'il est vrai nous n'avions pas de GPS et qu'il est peut-être plus simple de s'orienter avec les satellites... quoi que, lorsqu'ils tombent en panne !
 

Le Kaldbakur (1167 m):
Face à Dalvik, c'est un sommet que vous ne pouvez pas louper, pour se rendre au pieds, il existe la solution de louer un bateau au petit port de Dalvik (aléatoire et cher) ou de reprendre la route jusqu'à Akuyeri puis remonter l'autre coté vers Grenvik.

le topo

Le Mulakolla (984 m):
Un sommet qui se trouve à la pointe Nord du Fjord, coincé entre celui de Eyjafjordur et celui de Olafsjordur , une vue déroutante et une belle ambiance.

le topo

Le Arnfinnsfjall (853 m)
Comment dire, il se trouve face à vous, tous les jours lorsque vous sortez du chalet, il apparaît entre 2 éclaircies (rares), il est là et ne demande qu'à être gravi, lorsque vous arpentez ses crêtes ondulées, vous entrez dans un autre monde .....

le topo

Le Drangar et le Kerahnukar (1098 m)
La longue montée au col se fait avec patience, dommage que les poteaux électriques gâchent quelque peu la paysage, pourtant, le plus haut sommet du coin reste un belvédère privilégié même si ce n'est pas la plus belle descente à ski que nous ayons fait - Par beau temps, il est peut être possible de faire mieux, nous verrons la prochaine fois !

le topo

 

 

 

 

 

 

 



10/01/2007
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres