alarbatte

alarbatte

Que la montagne est belle...

Encore plus qu'au travers des autres pages du blog, vous trouverez ici quelques images "d'époque" qui permettent de se replonger un peu dans l'ambiance du passé, aussi bien au point de vue matériel que de la technique, évidement les photos sont scannées et donc pas de la meilleure qualité ... 

A saint Jeannet dans le Lionceau (6c) et avec les fameuses "semelles blanches" (1979)

Septembre 1980 - Dolomites (Tre Cima) mon premier vrai solo en "grosses"

L'été 1980 va être décisif dans ma vis "d'alpiniste", avec mon pot Richard, on plante le camp de base à Chamonix pour un long mois d'été à bouffer des pâtes , de l'herbe et dans les gamelles de ceux qui nous laissent les restes...

Qu'elle est belle ma "dülfer", je ne "coincerai "même rien jusqu'au relais !

Une sacré cordée que celle-ci... la voilà après une belle escalade de 400 m sur cette "Tête de Bossetan"

Dans la face Est du Tacul (été 1981)

entrainement "solo" au glacier des Bossons (1981)

Lever de soleil depuis l'arête Forbes au Chardonnet (Aout 1981)

Dans le passage de la "Bosse" (51°), quel pied d'être dans les traces pour une fois, merci Hervé  !

Je reprends les choses en main dans un petit passage de mixte

La descente est un peu compliquée avec un cheminement au milieu des séracs...

Le Niak dans les Contreforts des Bans : un beau passage en 6a

Le niak s'éclate dans les splendides dalles du Miroir d'Argentine au dessus de Solalex dans le canton de Vaud en suisse (aout 1983)

Le François qui semble aussi prendre pas mal de plaisir

Accés à la face Nord du Pigne d'Arolla (juillet 1984)

Au sommet du Pigne d'Arolla (3.796 m) aprés la face nord, une bien belle course !

Sommet du Wildhorn (3.248 m) dans les rafales aprés l'ascension de l'éperon Nord-Est.

Dans les belles longueurs de l'Hintere spilgerten (Oberland Bernois)avant de faire la traversée de l'arête Nord.

Tempête dans la traversée de la Vanoise... cette nuit là, nous avons trouvé un corps gelé à l'intérieur du refuge ! (mars 1983)

Tentative avortée vers la "Pointe de la Sana", trop de neige et surtout trop d'instabilitée , on renonce et on rentre avec nos gros sacs  !

En direction du "Monte Rosa" (avril 1984)

On aperçoit le refuge perché au sommet de la pointe Gnifetti à 4.556 m , le plus haut refuge d'Europe .

accés au refuge pour Colin (l'anglais expatrié à Monaco)toujours égal à lui même mais qui conserve la grande forme !

Depuis la fenêtre du refuge d'hiver de Vittorio Sella (avril 1989)

Sur la terrasse du refuge, avec en toile de fond la belle face nord du Ciafaron

C'est parti pour le sommet du Grand Paradis, mais avant il faut faire la trace et nous sommes seuls à cette époque !

 



03/02/2000
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres