alarbatte

alarbatte

Mont MOUNIER +++ (2.817 m) - Haute-Tinée

 

 

MONT MOUNIER (par Cabanne Vieille) / CIME NEGRE

( 2.817 m  /  2.253 m)

 

 

DÉNIVELÉ :1.540 m D+

DISTANCE : 20,39 kms

HORAIRE : (2h05 pour le sommet du Mounier / 4h29  en tout)

 

Difficulté du terrain:: Début compliqué et peu aisée - crête magnifique - arête finale "merdique" et un poil expo

Carte:  3640 OT Ign 1/25.000

 

- attention, cet itinéraire se veut "original" et se fait en partie en "hors- piste" d'ou l'approximation de certaines infos -

 

 

Accés routier: Depuis Nice, emprunter la vallée du Var par la RD 6202 puis remonter la vallée de la Tinée jusqu'au village de Saint-Sauveur, continuez jusqu'à Isola puis prendre la direction de Saint Etienne de Tinée (sans y aller) jusqu'au hameau du Bourguet d'où vous tournez sur le pont à votre gauche et remonter la route (étroite et sinueuse, faites bien attention !) jusqu'à son terminus au hameau de Roya - parking devant l'église

 

 

Itinéraire: Du parking, empruntez le chemin normal qui part juste derrière elle, descendre jusqu'au petit pont et commencer à monter les premiers lacets; en faisant bien attention, vous verrez dans le premier (ou le second ? me souviens plus !) à droite, une balise de GR en croix "x" barré, c'est votre repère, continuez 2 lacets et distinguez sur votre gauche une ouverture dans la forêt qui vous conduira dans une clairière que vous traversez au mieux, vous voilà au milieu du "clos Laugier" (voir carte IGN), que vous traversez transversalement pour aller chercher la petite percée que l'on distingue , d'ici, après une petite traversée horizontale (mais légèrement montante - enfin, vous ferez bien comme vous pourrez....)  par des pentes assez raides et peu stables vous arriverez dans une espèce de pente-pierriers permettant de progresser jusque sous les barres de Roya que vous contournerez par la gauche (Nord) par une progression pas très agréable en forêt (en arrivant là, vous serez déjà bien "chaud" !) puis en revenant par un mouvement tournant, vous arrivez enfin sur le début (1.850 m) de la crête de Cabane vieille, ouf, vous y êtes, buvez un cou car dès lors, c'est que du bonheur mais il va falloir trouver le bon rythme car c'est "long"....

 

L’image contient peut-être : montagne, ciel, herbe, plein air et nature

 

En gros, il vous suffit de suivre la crête, juste magnifique au travers des pentes parfois herbeuses, parfois pierreuses, mais avec toujours ce sentiment de courir sur un balcon imprenable, et surtout, dominant le long vallon de Salvieille.

 

Bon, pour ceux qui n'apportent que peu d’intérêt à prendre l'intégralité de la crête, vous pouvez aussi suivre le GR5 qui remonte le vallon jusqu'au petit pont-passerelle (1.743 m) et prendre sur votre gauche, par les belles pentes évidentes jusqu'à retrouver la crête: plus simple évidement , mais moins "intégral" .

 

L’image contient peut-être : ciel, montagne, nuage, plein air et nature

 

Le  déroulement de l'itinéraire est simple, suivre la crête jusqu'à l'avant sommet qui domine les barres "Nord" du Mounier à 2.606 m, là la pente se redresse sérieusement, réduisez l'allure et monter en zigs-zags pour en garder sous la pédale...vous arrivez au pied de l'arête rocheuse qui peut paraître un peu "méchante" aux moins habitués mais qui se franchit sans trop de soucis (mais avec beaucoup de prudence car le rocher y est vraiment pourri !); Si vous ne sentez pas de franchir l'arête sur son fil, vous pouvez passez légerement sur la droite, mais attention, çà reste exposé !

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus, lunettes_soleil, plein air et nature

 

Quelques blocs et vous voilà au sommet du Mounier (2.818 m) - continuez alors sur l'arête qui rejoint le Petit Mounier (2.717 m) - ruines de l'ancien observatoire - puis le col de Crousette (2.662 m) que l'on peut rejoindre en coupant dans les pentes situés juste au dessus (bien regarder que personne ne passe en dessous sur le sentier !!!!!)

 

Du col, remonter en face sur la belle crête qui conduit au sommet de la Cime Négre (2.553 m) par quelques petits ressauts trés faciles à franchir mais demandant toujours de l'attention, surtout avec la fatigue; Cette crête est une succession de petits rochers, de pierriers et de magnifiques prairies qui vous sembleront peut-être infiniment longues, le tout avec un savoureux cocktail panoramique.

Bon, ben vous avez surement compris, que pour le retour, il faut revenir sur vos pas jusqu'au col de Crousette avant de descendre par le long vallon de Salevieille et donc le GR5 jusqu'à Roya et la voiture.

 

 

 

 

 



23/08/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres