alarbatte

alarbatte

Mont GRAVIERES (2.334 m) - Haute Tinée

 

 

Mont GRAVIERES (2.334 m)

 

 

 

DÉNIVELÉ:  926 m D+

DISTANCE: 15.4 Kms

HORAIRE:   2h54 A/R

 

 

Difficulté du terrain: facile et "doux"

Cartographie: 3641 ET au 1/25.000 IGN 

 

 

Infos "Patou": Attention, des attaques ont été signalées, cependant apparemment jamais eu de morsure réelle jusqu'ici... moi même j'ai été "attaqué" mais en m'arretat net et en n'eprouvant aucune crainte(....), tout s'est bien passé à l'aller - au retour heureusement le berger était là !

2 semaines plus tard, un ami à été suivi et même coursé au dessus de la bergerie qui  se trouve sur votre gauche en arrivant sur le plateau, ce n'est que lorsque il est arrivé sur la crête qu'il a pu souffler un peu, donc , prenez garde, le coin n'est pas anodin !

 

 

Accès routier  : Depuis Nice, emprunter la vallée du Var par la RD 6202 puis remonter la vallée de la Tinée jusqu'au village de Saint-Sauveur que vous traversez pour ne pas prendre la première petite route sur votre gauche dans le virage mais juste un peu plus haut la seconde en direction (seulement en direction)  du col de la Couillole; Vous vous dirigez alors vers ROUBION que vous traverser lentement (étroit) avant de passer sous une arche / tunnel , continuez toujours tout droit pour emprunter la piste du hameau de VIGNOLS que vous suivez jusqu'au bout (un peu longue mais c'est joli) et qui peut se faire avec presque n'importe quelle voiture.

 

Itinéraire: Depuis le parking, on part sur la petite piste en traversant le pont et en laissant les premières maisons sur la droite puis on arrive à la balise 281, puis plus haut la n° 279 par laquelle vous continuez en direction des "Portes de Longon", vous pouvez commencer à courir, le terrain s'y prête bien et la traversée du pierrier avec 2 petits lacets se fait bien même si un peu plus haut les quelques marches en bois récemment refaites au pied des barres des "Chambrettes" cassent un peu le rythme...

En continuant on arrive au pied de lacets plus raides qui apportent directement aux "portes de Longon" (1.952 m), vous entrez alors dans une large vallée (faire attention aux patous qui gardent le troupeau...) qui vous amène naturellement vers la balise 278 situé en plein centre.

 

 

Partez alors sur votre gauche en traversée déversante (sentier pas toujours bien marqué au début) pour partir en direction du col de la Valette puis vers 2.100 m, prendre à droite avant d'arriver dans le cirque final qui donne accès au col, vos monter par une trace vers un petit bosquet de forêt qui vous porte dans une pente raide et caillouteuse où il va falloir forcer un peu sur les cuissots pour arriver sur la crête "des Gourcs", une fois au sommet de cette arête (vous aurez traverser par 2 fois le sentier normal qui arrive du col) vous n'avez qu'à rejoindre le premier sommet (cairn/baton) puis la belle "arête" qui amène au véritable point culminant (2.334 m) d'où la vue est superbe .

 

Si je vous le dit que la vue est belle !

 

 

Partie terminale de l'itinéraire

 

 

Plusieurs solutions s'offrent alors à vous...la première étant de revenir sur vos pas , voir entièrement sur  le sentier jusqu'au col puis à la voiture, cependant, comme je ne fais que rarement "comme tout le monde", je vous invite à me suivre en plongeant dans le pierrier qui est sous le sommet qui vous dépose directement au col (balise 24 - 2.184 m) directement, ensuite, il ne vous reste qu'à rejoindre la ligne de crête au dessus de vous jusqu'au sommet de Pierra Blanca (2.222 m) puis de Montagne Haute (2.341 m) par la magnifique crête qui vous dépose sur cet autre belvédère peu connu !

Ici, le but initial était de suivre encore la crête en direction de la Tête de Sadour (2.305 m) dans le prolongement naturel pour revenir par la crête de Grand Reon mais les aboiements des patous (déjà rencontrés ce matin à la hauteur de la bergerie en me montrant bien leurs crocs...) ne m'y ont pas encourager, je me suis donc rabattus sur la crête de Cabane vieille en me disant que le berger qui est actuellement là pourrait (peut-être !) me "sauver" d'un destin qui ne me réjouissais guère, car contre 5 de ces chiens, et malgré mes nombreuses élaborations de plans divers pour leur échapper, je n'avais pas trouver la solution !

 

 

Bref, ce qui devait arriver arriva et heureusement, comme prévu, le berger était là avec des amis, un berger compréhensif (ce qui n'est pas le cas de tous  il faut bien le dire !) qui a 3 reprises tout de même à du rappeler les molosses qui n'avaient visiblement pas l'intention de faire ami-ami avec moi malgré mon stoïcisme devant leur regard narquois  !

 

Bref, vous aurez compris, après être passé devant la cabane/bergerie, vous reprendrez votre chemin initial à la hauteur des Portes de Logon pour rejoindre tranquillement votre point de départ en ayant malgré tout fait  une belle boucle .

 

 

 

 

 



31/07/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 48 autres membres