- a l a r b a t t e -

- a l a r b a t t e -

JAPON 2019 (Hokkaido - Furano)

 

 

 Aucune description de photo disponible.

 

 

Le JAPON fait rêver, ce fut le cas lors de notre premier voyage il y a maintenant plus de 15 ans dans la région de NISEKO, ce fut encore le cas lors de mon trip estival dans la région (entre autre) de HAKUBA, il y a peu, et c'est encore le cas cette année où j'ai la chance de partir avec ma moitié !

 

 

Si globalement les choses ont assez peu changées dans les régions de montagne que nous fréquentons, il est évident que les Japonais sont désormais plus "sportifs" et ont tendance a vouloir sortir des pistes battues de leur stations qui sont déjà elles mêmes bien souvent un bon tremplin au free-ride... de la a franchir le pas du ski de randonnée, il n'en fallait pas plus ... mais ils restent prudents et ne s’aventurent que très rarement sur les sommets, préférant taquiner les bordures de forets, quitte a remonter 2 ou 3 fois dans leur trace.

 

C'est donc en ce lieu magique qu'est l'ïle d'Hokkaido que nous repartons pour un trip "express" d'une semaine sur place avec toutes les craintes d'une météo particulièrement changeante et capricieuse... mais parfois les contraintes familiales font que ...et cote météo, nous avons été servis: entre le froid, le vent et le brouillard, rien ne nous aura été épargné avec une seule vrai journée de beau temps et une autre après-midi mitigée;

 

L’image contient peut-être : neige et plein air

 

 

Le cout de la vie a t'il vraiment augmenté depuis notre dernier trip ?

 

Certes les tarifs sont un peu plus "haut", mais pas plus qu'ailleurs, et pour moi qui connait pas mal l'Asie, pas plus que dans des pays bien moins développés, une certaine stabilité semble se maintenir et les dernières catastrophes (typhon, séisme et surtout Fukushima) n'y sont sans doute pas pour rien...

Bref, votre budget sera plutôt égal  celui de la France, voir moins cher en particulier au niveau des transports et en mangeant local; Pour les budgets les plus petits, pensez bien que les etablissements comme les "Lawson" ou les "7 Eleven" proposent des plats chaud ou froid a petits prix, des thes, cafés, etc....alors faites le plein avant de monter dans votre gîte !

 

Une fois encore le meilleur rapport qualité-prix se trouve sur les compagnies du Golfe (entre autre EMIRATES) tout en sachant que les attentes en transit sont sensiblement plus longue (moins d'accepter de payer un peu plus cher), le hic, c'est que les places sont réservées longtemps, très longtemps  l'avance .... alors au cas où, n'oubliez pas que les compagnies Japonaises (JAL ou ANA) ne sont pas mal non plus et leur services particulièrement fiables - Attention sur ANA (Boeing 787) tout de même pour les grands gabarits, si la place aux sièges ne manque pas, c'est le dossier qui ne s'allonge que trés peu qui pourra poser "soucis" sur un vol d'environ 11 h00....cependant les services et les transferts sont tellement simples, le sourire des hôtesses tellement joyeux que vous oublierez ce désagrément qui de plus ne nuit en rien au confort général du vol.

Faites attention durant les périodes de festival comme le "Snow Festival" qui a lieu chaque année au début Février !!

 

 

INFOS Bagages: Attention, contrairement a ce que peut dire votre compagnie au départ de l'aéroport Français, il se peut que vous ayez a récupérer vos bagages une fois a TOKYO pour le vol "domestique" entre TOKYO et SAPPORO... (bien vous renseigner, en particulier si vous volez avec une autre compagnie que pour le vol international) - Si c'est le cas, rien de compliqué, vous prenez vos affaires sur le tapis, (vos skis seront amenés sur un chariot par un employé au même endroit !), vous allez ensuite a l'aéroport "domestique" en sortant  droite.

En arrivant a SAPPORO par contre, vos skis devraient la, sortir sur le même tapis que vos sacs !

 

 

 

 

 

 

FORMALITÉS / ADRESSES UTILES

 

Ambassade du Japon en France: l'adresse ici  

Office du tourisme en France4 rue de Ventadour - 75001 Paris. Tél: 01/ 42 96 20 29

 

Passeport: valable plus de 6 mois après la date de retour - le passage en douane se fait rapidement et de manière automatique.
Visa: pas besoin de visa si vous restez moins de 90 jours.

 

Vaccinations / Santé: Aucun vaccin n'est obligatoire, le pays est particulièrement bien équipé en matériel médical et en hôpitaux ultra modernes.(Urgences: 641 43 16 ou 511 77 74)

 

Monnaie:   1€ = 138 Yens (en 2006)  - 114 yens (en 2019)
La Carte bleue était compliquée à utiliser en 2006, c'est désormais plus simple et vous pourrez même retirer de l'argent dans un des guichets ATM ou dans un "Seven Eleven", de plus, de nombreux établissements l'accepte - N'oubliez pas la carte N26 qui est particulièrement pratique a l'étranger car sans frais et ... gratuite !

Pour changer votre argent, l'aéroport fera parfaitement l'affaire et sachez qu' partir d'une certaine somme (900 € je crois) le taux est plus avantageux, d'où l’idée de changer tous ensembles et de faire le partage ensuite.

 

Décalage Horaire/ + 8H00

 

Sécurité: Aucun problème de sécurité , c'est un des pays les plus sûrs au monde même si dans les grandes villes, un pickpocket peut toujours sévir (vous n'auriez alors vraiment pas de chance !)- Par contre n'oubliez pas que le pays est soumis à de nombreux évènements climatiques et malgré toutes les préventions mises en place par les autorités, chaque année, on déplore de nombreuses victimes , que ce soit en raison des typhons (plutôt printaniers) ou  

des tremblements de terre qui eux sévissent tout au long de l'année (nous avons d'ailleurs été surpris par l'un d'eux de magnitude 5.6 au cours d'une nuit...)

 

Amazing winter view by train : Sôya line in Hokkaido

 

TRANSPORTS:

 

De l'aéroport de SAPPORO jusqu'a FURANO  (142 km), 3 solutions:

prendre le JR (train) qui passe par TAKIKAWA ou il faudra changer (50 min environ avec l'Express) et encore 1h00 pour rejoindre FURANO (pour nous en l'occurence KAMI-FURANO qui se trouve juste avant et ou nous avons pris un bus pour rejoindre notre "lodge"), le dernier partant a 16h31 (ensuite, il vous faudra prendre un taxi, si vous en trouvez un qui se cantonne généralement autour de la gare ferroviaire - comptez environ 7.000 yens pour rejoindre TOKASDHIDAKE ONSEN  a 19 kms de la).

Les horaires en Février 2019 étant:  8h52 / 12h49 / 16h31 pour monter et  9h47 / 13h37 / 17h27 pour redescendre - tarif: 500 yens - compter une grosse 1/2 de trajet.

Un bus direct (réserver a l'avance si possible... ici ) qui lui mettra 2h30 en tout et vous déposera devant un des hôtels de la petite station de FURANO (4.000 yens/personne), ensuite, comme ci-dessus, il faudra emprunter le mini-bus qu'il vous faudra aller chercher devant la gare ferroviaire, il vous conduira au terminus de la route (tarifs et horaires identiques).

  reste une autre solution si vous comptez bouger de région... la location de voiture (souvent 4x4 et équipé de pneus hivers). De l'aéroport, emprunter la  route n°116 puis n°452 jusqu'a MIKASA et enfin la n°135 pour rejoindre FURANO - De la emprunter la route n° 291 pour rejoindre votre hébergement.

 

 

 

LOGEMENTS

 

-HAKUGINSO lodge: (Kamifurano-cho, Sorachi-gun) Une auberge situé elle aussi en bout de route, au milieu de la forêt, départ de nombreuses randonnées (le grand parking souvent plein en atteste, surtout que c'est ici que les guides locaux amènent leurs clients découvrir la raquette ou la peau de phoque sur quelques 200/330 m de dénivelé); Ambiance vraiment sympa, un peu rout's,que l'on atteint avec le petit bus qui part de la gare de Kam-Furano (attention aux horaires, voir plus haut)

 

Tarifs: 25 € la nuit en dortoirs (attention, vous devrez vous faire a manger !) et petit onsen (superbe) a proximité (600 yens)

 

- RYUNKAKU lodge (Tokachidake Onsen - terminus de la route) - Malgré le fait qu'il n'y a rien d'autre autour, ce fut notre choix (et le bon a mon avis) puisque le but premier était bien de faire du ski et pas du tourisme, surtout au vu de notre calendrier trés serré.

Tous les sommets du coin peuvent s'atteindre depuis ici, les hôtes sont super agréables et gentils, les repas et petits-déjeuners (100% japonais) sont juste délicieux et copieux, les chambres un peu "anciennes" côté déco mais super propre et plutôt grandes (avec futon ou avec lit jumeaux) pourvu d'un petit lavabo, mais attention, les salles de bains et WC -tout aussi propres - sont eux communs comme souvent au Japon;

Vous avez accès au Onsen extérieur et intérieur ainsi qu'a un sauna, bref, un vrai bonheur lorsqu'on rentre d'une journée de ski dans le froid !

 

Tarifs:

- 170 € en chambre double incluant tous les services, le petit-déjeuner et le dîner ! (soit 85 € /personne)

- 330 € en chambre  pour 4 personnes (futons)

 

- Ryokan FURANO SHIYUIRIN : situé quelques virages plus bas, cet établissement est également un bon choix si vous avez un budget un peu plus important; Même s'il n'est pas situé au "bout du monde", vous ne serez pas trop déranger et il se trouve a l'intersection de la petite route qui va

les chambres sont un peu plus modernes mais bon...

 

Tarifs:

- 366 € en demi-pension la chambre pour 2 personnes.

 

 

L’image contient peut-être : intérieur

Votre salle de bains communes;

Ne vous inquiétez pas, les femmes et les hommes sont séparés !

 

 

 

 

 

LES  SOMMETS

 

 

FURANO DAKE (1.912 m)

 

C'est celui que l'on découvre en arrivant sur les lieux (si vous avez la chance d'avoir de la vue !), sa longue crête est une pure merveille et la descente tout autant, si seulement il était moins fréquenté !!!

Ou alors, faites comme nous, partez y un jour de brouillard, il n'y aura plus personne (!), par contre si le vent s'en mêle,vous aurez peu de chance de parvenir au sommet, et peut être que comme nous, avec une visibilité maxi.au bout des spatules, une température avoisinant les -30° "ressenti" et un vent particulièrement violent, vous n'oserez pas franchir la grand plateau qu'il faut traverser pour rejoindre le bout de crête terminale; On décide un retour déjà bien compliqué par cette météo a 1.630 m.

C'est vraiment dommage mais comme de toute manière il n'y avait aucune visibilité la descente n'aurait pas donner ce que l'on attendait d'elle... ce sera l'occasion de revenir  !

Point de départ: Descendre a skis les quelques virages qui amènent en 5 minutes a l'intersection des routes n°291 et 966, descendez quelques mètres et passez le petit terre-plein qui débouche sur un vallon que l'on traverse afin d'aller chercher la seconde crête que l'on remonte au mieux jusqu'au plateau vers 1.680 m depuis lequel on entreprends une traversée évidente (enfin, par beau temps) qui dépose sur la seconde crête, elle même menant au sommet.

Des tas de descente toutes plus jolies les unes que les autres existent, mais attention a la belle face attirante que l'on voit depuis le lodge, elle est très très avalancheuse et quelques couloirs sont piégeux et ne débouchent ... nulle part !

C'est le plus gros dénivelé du coin avec un peu plus de 900 m.

 

L’image contient peut-être : montagne, nature et texte

 

 

 

 

TOKACHI DAKE (2.077 m)

 

Le "géant" du coin, le point culminant qui ne se laisse pas approcher facilement, la preuve, nous n'avons pas pu le tenter en raison d'un avertissement d'éruption imminente; Déjà vous recevez un SMS d'évacuation des lieux sur votre téléphone le matin, ça calme.... puis vous repensez aux cartes disponibles a votre hébergement qui vous montre les différentes zones  éviter, et la, vous vous dites qu'il est bien préférable de rester sur l'avant sommet du....MAE TOKACHI (1.710 m)

Le sommet n'est pas bien difficile techniquement, l'orientation évidente si le temps est au beau fixe, bien paumatoire dans le cas contraire (soyez sûr de vos compétences en cartographie dans ces cas la !) quelques pentes peuvent demander de l'attention en cas de vent, le jour J, voir les jours précédents... le dénivelé de +/- 800 m en partant du lodge (700 m en partant de Hakuginso lodge) n'est pas énorme mais vous êtes l avant tout pour admirer, contempler, découvrir - Attention également aux petits cratères (actifs) qui peuvent réserver quelques surprises et surtout, écoutez et lisez les consignes de sécurité en cas d'éruption possible !!!

 

L’image contient peut-être : ciel, plein air et nature

 

 

 

 

 

SANDAN YAMA (1.748 m)

 

 Un des plus emblématique du coin avec une crête évidente a suivre jusqu’à un premier sommet, puis une arête facile mais parfois très gelée comme ce fut le cas (pas de crampons pour autant) et un dernier bout de crête en traversée avec des cordes fixes (pour l'été) bien visibles qui vous dépose a la petite croix en bois sommitale d'où la vue sur quelques fumerolles plus bas que vous préférerez ne pas fréquenter !

La descente petit s'effectuer par le même chemin, mais bien souvent, les combes qui sont derrières proposent une bien meilleure neige; Ne pas hésitez et descendre au fond des vallons, quitte a remettre les peaux pour passer le petit col qui vous ramènera au lodge.

 

 

L’image contient peut-être : montagne, ciel, nuage, nature et plein air

Au delà du Sandan Yama, une crête de rêve...

 

 

 

 

KAMETTHOKU DAKE

 

Joli sommet accessible par une crête panoramique (possible de le faire dans l'après-midi si vous avez encore un peu de jus) qui demande un peu d'attention après la traversée du barrage (on le voit nettement sur la photo en son centre où on devnie un plateau) alors que vous abordez la pente très raide dans la forêt qui est "suspendue" sous une corniche qui peut être menaçante au dessus de votre tête... il est toutefois possible de commencer la crête en partant derrière l'établissement; C'est la que tout le monde vient faire sa photo...repérer en contrebas (50 m environ) la rivière qu'il faudra traverser avant de remonter en traversée sur la dite crête, il vous suffira alors de la suivre quasiment jusqu'au sommet; Si comme nous l'envie vous prends de descendre une belle pente (tracé noir sur la photo ci-dessus), n'hésitez pas mais attention, la corniche, très exposée aux vents est souvent bien monstrueuse et assez fragile, a vous de voir donc...

 

L’image contient peut-être : ciel, nature et plein air

Sur le Kametthoku dake

 

 

Pour finir, ne venez par ici pour faire du dénivelé, pour battre des records, non, le Japon c'est la zénitude; la tranquillité, la découverte, l'incroyable beauté des lieux encore préservés par un peuple qui malgré quelques dérives (chasse a la baleine) sait parfaitement ce que veut dire le mot "préservation"; Vous repartirez certainement avec un sentiment bizarre, celui d'avoir découvert un autre monde, une autre culture et surtout une autre neige !

Le seul danger que je vois désormais, c'est la facilité d'accès qui amène beaucoup de monde en ces lieux, qui attire nombre d'étrangers et d'agences de voyages avec de gros groupes, bien trop gros  !

 

 

 

 

 
 
 


04/11/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 52 autres membres